1736-03-27 Maupertuis Pierre Louis Moreau de-Bernoulli Johann I: Unterschied zwischen den Versionen

Aus Bernoulli Wiki
Zur Navigation springen Zur Suche springen
(Importing text file)
(Importing text file)
 
(2 dazwischenliegende Versionen desselben Benutzers werden nicht angezeigt)
Zeile 4: Zeile 4:
  
 
<!-- Begin Bilder -->
 
<!-- Begin Bilder -->
[Noch keine Bilder verfügbar]
+
{|border="0"
 +
|<html><a href="http://www.ub.unibas.ch/digi/bez/bernoullibriefe/jpg/L_Ia_662/BAU_5_000056587_0001.jpg" target="_new"><img src="http://www.ub.unibas.ch/digi/bez/bernoullibriefe/jpg/L_Ia_662/thumb/BAU_5_000056587_0001.jpg" alt="Briefseite" title="Briefseite" /></a> &nbsp;</html>
 +
|<html><a href="http://www.ub.unibas.ch/digi/bez/bernoullibriefe/jpg/L_Ia_662/BAU_5_000056587_0002.jpg" target="_new"><img src="http://www.ub.unibas.ch/digi/bez/bernoullibriefe/jpg/L_Ia_662/thumb/BAU_5_000056587_0002.jpg" alt="Briefseite" title="Briefseite" /></a> &nbsp;</html>
 +
|<html><a href="http://www.ub.unibas.ch/digi/bez/bernoullibriefe/jpg/L_Ia_662/BAU_5_000056587_0003.jpg" target="_new"><img src="http://www.ub.unibas.ch/digi/bez/bernoullibriefe/jpg/L_Ia_662/thumb/BAU_5_000056587_0003.jpg" alt="Briefseite" title="Briefseite" /></a> &nbsp;</html>
 +
|<html><a href="http://www.ub.unibas.ch/digi/bez/bernoullibriefe/jpg/L_Ia_662/BAU_5_000056587_0004.jpg" target="_new"><img src="http://www.ub.unibas.ch/digi/bez/bernoullibriefe/jpg/L_Ia_662/thumb/BAU_5_000056587_0004.jpg" alt="Briefseite" title="Briefseite" /></a> &nbsp;</html>
 +
|}
 
<!-- End Bilder -->
 
<!-- End Bilder -->
  
Zeile 16: Zeile 21:
 
|Datum=1736.03.27
 
|Datum=1736.03.27
 
|Briefwechsel=Bernoulli, Johann I (1667-1748)
 
|Briefwechsel=Bernoulli, Johann I (1667-1748)
|Signatur=BS UB, Handschriften. SIGN: L I a 662, Nr.49*
+
|Signatur=Basel UB, Handschriften. SIGN: L Ia 662, Nr.49*
 
|Fussnote=Siegel}}
 
|Fussnote=Siegel}}
 
<br style="clear:both" />
 
<br style="clear:both" />
Zeile 23: Zeile 28:
  
 
<!-- Begin Transkription -->
 
<!-- Begin Transkription -->
[[File:file_icon_keinbild.gif|link=]] Monsieur
+
[[File:file_icon.gif|link=http://www.ub.unibas.ch/digi/bez/bernoullibriefe/jpg/L_Ia_662/BAU_5_000056587_0001.jpg]] Monsieur
  
 
On ne peut pas être plus touché des témoignages d'une amitié qui m'honore, que je l'ai eté en recevant votre lettre du 15 de ce mois:<ref>[Text folgt]</ref> il semble que vous lisiés dans mon coeur et y voiiez ce que mes sentiments meritent de vous, conservés la moi, je vous prie, mon cher monsieur, cette amitié qui m'est si precieuse et soiez bien sûr que je ferai toute ma vie tout ce qui me sera possible pour la meriter. J'espere fort avoir encore l'honneur de vous voir à mon retour du Pole et si cette esperance devoit être trompée il vaudroit mieux que ce fût par ma mort que par la vôtre, et l'amitié et la justice me feroient en cela penser comme tout le reste du monde.  
 
On ne peut pas être plus touché des témoignages d'une amitié qui m'honore, que je l'ai eté en recevant votre lettre du 15 de ce mois:<ref>[Text folgt]</ref> il semble que vous lisiés dans mon coeur et y voiiez ce que mes sentiments meritent de vous, conservés la moi, je vous prie, mon cher monsieur, cette amitié qui m'est si precieuse et soiez bien sûr que je ferai toute ma vie tout ce qui me sera possible pour la meriter. J'espere fort avoir encore l'honneur de vous voir à mon retour du Pole et si cette esperance devoit être trompée il vaudroit mieux que ce fût par ma mort que par la vôtre, et l'amitié et la justice me feroient en cela penser comme tout le reste du monde.  
  
Je crois que je vous peux faire mon compliment sur le succès d'une pièce qui m'a paru écrite de la main de M. vôtre fils:<ref>[Text folgt]</ref> les soupçons ont eté si violents depuis que le prix lui a eté decerné que comme il n'y a point de nom attaché à la piece on doit vous avoir ecrit pour sçavoir si vous n'en connoissiés pas l'autheur. Remporter des [[File:file_icon_keinbild.gif|link=]] prixs est une chose qui vous est si ordinaire que je n'appuie pas sur le compliment, j'attends la douzaine pour vous le faire. Il s'en faut bien, monsieur, que nos projets pour la mesure de la Terre s'étendent aussi loin que l'intervalle que vous proposés de 10 degrés et que nous nous proposions d'avoir la valeur d'un degré à <math>1\frac{1}{2}</math> toise près. Une telle précision n'est gueres esperable et nous n'en avons pas non plus besoin: jamais on n'aura les dimensions de la Terre avec la derniere exactitude, et je crois qu'il suffira pour ses habitans de sçavoir en general sa grandeur et qu'elle est allongée ou applatie et à peu près les bornes de sa figure. Or pour trouver cela il suffira, je crois, de trouver entre le premier degré de Latitude et celui que nous allons mesurer, une difference assez considerable pour qu'elle ne puisse pas être toute attribué aux erreurs commissibles dans les Operations, et si la Terre a la figure que M. Cassini lui attribue il doit y avoir entre ces 2 degrés une difference d'environ 1500 toises et si ceux du Perou et nous mesuroient un intervalle de 2 ou 3 degrés les differences seroient deux ou trois fois plus grandes. Si la Terre a donc quelque figure qui s'écarte autant de la spherique dans l'un ou l'autre sens que celle là, son allongement ou son applatissement sera sûrement decidé à moins qu'on ne suppose que son Meridien differe sensiblement de l'Ellypse et que sa courbure ait des augmentations et [[File:file_icon_keinbild.gif|link=]] diminutions <ref>Im Manuskript steht "déminutions"</ref> alternatives dans chaque quart de sa circonference. Nous partons la semaine de Quasimodo<ref>[Text folgt]</ref> pour nous rendre à Dunkerque où je pourrai encore recevoir vôtre réponse si vous ne tardés point à la faire et si vous l'addressés à monsieur de la Haye d'Anglemont commissaire ordonnateur de la marine pour me rendre.  
+
Je crois que je vous peux faire mon compliment sur le succès d'une pièce qui m'a paru écrite de la main de M. vôtre fils:<ref>[Text folgt]</ref> les soupçons ont eté si violents depuis que le prix lui a eté decerné que comme il n'y a point de nom attaché à la piece on doit vous avoir ecrit pour sçavoir si vous n'en connoissiés pas l'autheur. Remporter des [[File:file_icon.gif|link=http://www.ub.unibas.ch/digi/bez/bernoullibriefe/jpg/L_Ia_662/BAU_5_000056587_0002.jpg]] prixs est une chose qui vous est si ordinaire que je n'appuie pas sur le compliment, j'attends la douzaine pour vous le faire. Il s'en faut bien, monsieur, que nos projets pour la mesure de la Terre s'étendent aussi loin que l'intervalle que vous proposés de 10 degrés et que nous nous proposions d'avoir la valeur d'un degré à <math>1\frac{1}{2}</math> toise près. Une telle précision n'est gueres esperable et nous n'en avons pas non plus besoin: jamais on n'aura les dimensions de la Terre avec la derniere exactitude, et je crois qu'il suffira pour ses habitans de sçavoir en general sa grandeur et qu'elle est allongée ou applatie et à peu près les bornes de sa figure. Or pour trouver cela il suffira, je crois, de trouver entre le premier degré de Latitude et celui que nous allons mesurer, une difference assez considerable pour qu'elle ne puisse pas être toute attribué aux erreurs commissibles dans les Operations, et si la Terre a la figure que M. Cassini lui attribue il doit y avoir entre ces 2 degrés une difference d'environ 1500 toises et si ceux du Perou et nous mesuroient un intervalle de 2 ou 3 degrés les differences seroient deux ou trois fois plus grandes. Si la Terre a donc quelque figure qui s'écarte autant de la spherique dans l'un ou l'autre sens que celle là, son allongement ou son applatissement sera sûrement decidé à moins qu'on ne suppose que son Meridien differe sensiblement de l'Ellypse et que sa courbure ait des augmentations et [[File:file_icon.gif|link=http://www.ub.unibas.ch/digi/bez/bernoullibriefe/jpg/L_Ia_662/BAU_5_000056587_0003.jpg]] diminutions <ref>Im Manuskript steht "déminutions"</ref> alternatives dans chaque quart de sa circonference. Nous partons la semaine de Quasimodo<ref>[Text folgt]</ref> pour nous rendre à Dunkerque où je pourrai encore recevoir vôtre réponse si vous ne tardés point à la faire et si vous l'addressés à monsieur de la Haye d'Anglemont commissaire ordonnateur de la marine pour me rendre.  
  
 
Je ne doute point que vous n'aiez une maniere de concilier vôtre systeme sur l'inclinaison des Orbites avec l'applatissement de la Terre s'il a lieu. Je suis si accablé d'affaires que je n'ai point pû avoir l'honneur de vous écrire plus souvent, je suis toujours, monsieur mon cher ami avec les sentimens les plus tendres Vôtre trés humble et très obeissant serviteur Maupertuis
 
Je ne doute point que vous n'aiez une maniere de concilier vôtre systeme sur l'inclinaison des Orbites avec l'applatissement de la Terre s'il a lieu. Je suis si accablé d'affaires que je n'ai point pû avoir l'honneur de vous écrire plus souvent, je suis toujours, monsieur mon cher ami avec les sentimens les plus tendres Vôtre trés humble et très obeissant serviteur Maupertuis
Zeile 33: Zeile 38:
 
De Paris 27 Mars 1736  
 
De Paris 27 Mars 1736  
  
[[File:file_icon_keinbild.gif|link=]] à Monsieur  
+
[[File:file_icon.gif|link=http://www.ub.unibas.ch/digi/bez/bernoullibriefe/jpg/L_Ia_662/BAU_5_000056587_0004.jpg]] à Monsieur  
  
 
Monsieur Bernoulli
 
Monsieur Bernoulli

Aktuelle Version vom 1. April 2015, 11:05 Uhr


Briefseite   Briefseite   Briefseite   Briefseite  


Kurzinformationen zum Brief       mehr ...
Autor Maupertuis, Pierre Louis Moreau de, 1698-1759
Empfänger Bernoulli, Johann I, 1667-1748
Ort Paris
Datum 1736.03.27
Briefwechsel Bernoulli, Johann I (1667-1748)
Signatur Basel UB, Handschriften. SIGN: L Ia 662, Nr.49*
Fussnote Siegel



File icon.gif Monsieur

On ne peut pas être plus touché des témoignages d'une amitié qui m'honore, que je l'ai eté en recevant votre lettre du 15 de ce mois:[1] il semble que vous lisiés dans mon coeur et y voiiez ce que mes sentiments meritent de vous, conservés la moi, je vous prie, mon cher monsieur, cette amitié qui m'est si precieuse et soiez bien sûr que je ferai toute ma vie tout ce qui me sera possible pour la meriter. J'espere fort avoir encore l'honneur de vous voir à mon retour du Pole et si cette esperance devoit être trompée il vaudroit mieux que ce fût par ma mort que par la vôtre, et l'amitié et la justice me feroient en cela penser comme tout le reste du monde.

Je crois que je vous peux faire mon compliment sur le succès d'une pièce qui m'a paru écrite de la main de M. vôtre fils:[2] les soupçons ont eté si violents depuis que le prix lui a eté decerné que comme il n'y a point de nom attaché à la piece on doit vous avoir ecrit pour sçavoir si vous n'en connoissiés pas l'autheur. Remporter des File icon.gif prixs est une chose qui vous est si ordinaire que je n'appuie pas sur le compliment, j'attends la douzaine pour vous le faire. Il s'en faut bien, monsieur, que nos projets pour la mesure de la Terre s'étendent aussi loin que l'intervalle que vous proposés de 10 degrés et que nous nous proposions d'avoir la valeur d'un degré à toise près. Une telle précision n'est gueres esperable et nous n'en avons pas non plus besoin: jamais on n'aura les dimensions de la Terre avec la derniere exactitude, et je crois qu'il suffira pour ses habitans de sçavoir en general sa grandeur et qu'elle est allongée ou applatie et à peu près les bornes de sa figure. Or pour trouver cela il suffira, je crois, de trouver entre le premier degré de Latitude et celui que nous allons mesurer, une difference assez considerable pour qu'elle ne puisse pas être toute attribué aux erreurs commissibles dans les Operations, et si la Terre a la figure que M. Cassini lui attribue il doit y avoir entre ces 2 degrés une difference d'environ 1500 toises et si ceux du Perou et nous mesuroient un intervalle de 2 ou 3 degrés les differences seroient deux ou trois fois plus grandes. Si la Terre a donc quelque figure qui s'écarte autant de la spherique dans l'un ou l'autre sens que celle là, son allongement ou son applatissement sera sûrement decidé à moins qu'on ne suppose que son Meridien differe sensiblement de l'Ellypse et que sa courbure ait des augmentations et File icon.gif diminutions [3] alternatives dans chaque quart de sa circonference. Nous partons la semaine de Quasimodo[4] pour nous rendre à Dunkerque où je pourrai encore recevoir vôtre réponse si vous ne tardés point à la faire et si vous l'addressés à monsieur de la Haye d'Anglemont commissaire ordonnateur de la marine pour me rendre.

Je ne doute point que vous n'aiez une maniere de concilier vôtre systeme sur l'inclinaison des Orbites avec l'applatissement de la Terre s'il a lieu. Je suis si accablé d'affaires que je n'ai point pû avoir l'honneur de vous écrire plus souvent, je suis toujours, monsieur mon cher ami avec les sentimens les plus tendres Vôtre trés humble et très obeissant serviteur Maupertuis

De Paris 27 Mars 1736

File icon.gif à Monsieur

Monsieur Bernoulli

professeur de Mathematiques,

des Academies de France,

d'Angleterre etc.

à Basle [5]


Fussnoten

  1. [Text folgt]
  2. [Text folgt]
  3. Im Manuskript steht "déminutions"
  4. [Text folgt]
  5. Der ursprüngliche Vermerk "à Huningue" ist gestrichen.


Zurück zur gesamten Korrespondenz